Dakhla - Le Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, réuni lundi en session ordinaire, a adopté l'avenant N2 de la convention de partenariat relative à l'amélioration des services de santé dans la région, qui prévoit une contribution de 12 millions de dirhams sur une période de trois ans (2019-2020-2021).

L'avenant à cette convention, qui a été adopté lors de cette session présidée par le président du Conseil de la région, Khattat Yanja, et tenue en présence notamment du wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar et du gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahmane El Jaouhari, porte sur l’amendement des articles 3 et 4 relatifs aux programmes, projets et contributions financières.

L'avenant N2 de cette convention, qui implique le Conseil régional, la direction régionale de la Santé et le ministère de l'Economie et des Finances, porte sur l’amendement du montant global du projet fixé à 12 MDH, étalé sur 2019-2021 au lieu de 16,5 MDH (2018-2020), le transfert de la qualité du porteur de projet du Conseil de la région à la direction régionale de la Santé concernant les deux volets relatifs au soutien d’équipes d’hygiène œuvrant dans l’hôpital régional Hassan II de Dakhla et le soutien et l’accompagnement des patients au sein du même établissement sanitaire.

 Il concerne également le soutien du staff médical à Dakhla et à Bir Gandouz, avec une enveloppe budgétaire de 3,5 MDH au titre de l’année 2020, consacrée aux indemnités des médecins contractuels, y compris celles relatives à l’organisation des campagnes de sensibilisation et des caravanes médicales au niveau de la région.

Une somme de 2,5 MDH sera en outre allouée aux indemnités des médecins contractuels en 2021 pour soutenir le staff médical à Dakhla et à Bir Gandouz.

Il s’agit également de la construction d’un laboratoire des analyses médicales à l’hôpital régional (3 MDH) et l’acquisition des produits chimiques et biologiques dédiés aux analyses médicales avec un budget respectif de 450.000 dhs en 2020 et 2021.

De même, les membres du Conseil ont approuvé le transfert des crédits de la première partie du budget vers des aides fournies aux coopératives (12 MDH) pour appuyer les programmes de l’économie sociale et à l’entretien des immeubles (400.000 dhs), au lieu des contributions réservées aux associations et les dépenses relatives à l’organisation des festivals culturels

En outre, les membres du Conseil ont approuvé la réaffectation de crédits de la deuxième partie du budget selon des normes financières précises, en vue d’accélérer la réalisation des projets prioritaires inscrits dans le cadre du programme de développement régional et des conventions de partenariat, à même de réaliser des routes dans certaines communes et acquérir des équipements informatiques et de fournitures de bureau.

Ces crédits dont le coût global est estimé à 99,73 MDH, porte notamment sur l’exécution des programmes objet d’une convention de partenariat avec l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (5,12 MDH), la réalisation des projets relatifs au programme de développement dans la province d'Aousserd (12 MDH), le projet du parc régional (23,2 MDH) et le projet de construction d’un parc régional nautique (31,6 MDH).